Mais que se passe-t-il chez les écologistes à Lyon ?

Même si cet article est un peu long, ça vaut le coup de le lire jusqu’au bout 😉 !

Après son élection en tant que maire de Lyon, M Grégory Doucet a eu la bonne idée de nommer un adjoint chargé de la protection animale. Mais visiblement, la notion de protection animale n’est pas la même pour tous. M Nicolas Husson, adjoint à la ville de Lyon, chargé de cette thématique a décidé de s’exprimer sans retenue concernant la problématique des pigeons en ville, et au passage, ne s’est pas privé de s’en prendre gratuitement au centre de soins de l’Hirondelle avec un langage très surprenant pour un élu de la République.

Dans son entretien avec M Husson publié le 23 août dernier, Rue89Lyon rapporte les propos suivants : « Je me vois mal subventionner généreusement une structure qui soigne les pigeons. Il s’agit d’animaux que la Ville peine à contrôler. Le Refuge de l’Hirondelle a choisi de préserver les mémés à pigeons qui sont leurs financeuses au détriment de la collectivité qui fait des choix stratégiques ». En parlant de la subvention, la journaliste ajoute « Même s’il renâcle à le faire, l’élu a garanti que la Ville de Lyon subventionnera tout de même le refuge, sans préciser le montant ».

Il serait bien que M Husson se souvienne des rôles et des missions de l’Hirondelle, que nous lui avions présentés dans son bureau en janvier dernier. Pour rappel, si notre activité principale est de soigner les animaux blessés, nous avons aussi une implication majeure dans le suivi sanitaire de la faune sauvage sur toutes les espèces. C’est d’autant plus vrai avec le pigeon : comme pour toute espèce susceptible de présenter de fortes concentrations de population, le regroupement peut favoriser la propagation d’un certain nombre de pathologies. Nous sommes donc en première ligne pour les soigner bien sûr, mais aussi pour ne pas laisser ces individus entre les mains d’un public souvent fragile, afin d’éviter tout risque de transmission de maladies à l’Homme.

Au passage, nous sommes surpris que les pigeons, qui ne représentent que 10% environ des individus soignés par le Centre, soulèvent autant d’aigreur de la part d’un élu chargé de la protection animale.

Mais pourquoi M Husson devrait-il se réjouir que l’Hirondelle prenne en charge les pigeons lyonnais ? 

  • Tout d’abord, affirmer comme il est dit dans l’article que le pigeon n’est pas favorable à la biodiversité est complètement faux. S’il devait disparaître de nos villes, il faudrait nous expliquer ce qu’il adviendrait de ses prédateurs de plus en plus implantés sur Lyon et son agglomération. Nous ne citerons que l’exemple du Faucon pèlerin qui au passage est régulièrement soigné par l’Hirondelle.
  • M Husson témoigne de son inquiétude quant aux problèmes sanitaires que sont susceptibles de poser les pigeons lyonnais. Il devrait en conséquence être ravi que l’Hirondelle prenne en charge tous ces oiseaux malades, en ne les laissant pas chez les particuliers et en évitant donc qu’ils soient contaminés par d’éventuelles maladies zoonotiques.
  • Une troisième raison qui ne devrait pas déplaire non plus à M Husson : tous les pigeons que nous récupérons sur Lyon et son agglomération, ne sont pas réintroduits localement, mais sur des sites favorables plus ruraux. En conséquence, cela permet de diminuer un peu la population de pigeons lyonnais 😉 !

En parallèle, alors que M Husson évoque sur sa page Facebook un budget de 90 millions d’euros de la Ville de Lyon pour développer la nature en ville ainsi qu’un million pour le Parc de la Tête d’Or pour le bien-être des animaux, combien est prévu pour s’occuper de la faune sauvage locale en détresse ? A ce jour, alors que l’Hirondelle connaît une augmentation de plus de 40% du nombre d’animaux pris en charge cette année (près de 7000 individus seront soignés cette année), nous sommes toujours sans réponse de la ville de Lyon pour une subvention en 2021. A savoir que nous avions obtenu en 2020, fonctionnement et investissement confondus, 32 000 € de Lyon et de la Métropole, mais cette année, seul un budget de 7 000 € de la Métropole a été voté. 

Nous avons conscience que notre communication risque de nous attirer les foudres de certains élus écologistes, comme cela a d’ailleurs déjà été le cas en décembre 2020, lorsque la Métropole de Lyon s’est offusquée des dessins d’enfants reçus pour les encourager à nous soutenir (cf. post sur notre page Facebook et Instagram du 21 décembre 2020). C’est pourquoi, nous avons plus que jamais besoin de votre soutien car il semblerait que nous soyons très loin d’obtenir les 0.10€ par habitant et par an espérés, suite aux discussions que nous avions eues avec les candidats écologistes pendant la campagne électorale (https://bit.ly/Engagement_électoral_EELV).

Mais attention, nous ne faisons pas de généralités. Ce n’est pas parce que certains élus d’EELV lyonnais peuvent avoir des discours particulièrement surprenants sur la protection animale, que ce soit sur les corridas ou sur les pigeons en ville, que d’autres ne partagent pas notre vision des choses. Nous apprécierions que M Grégory Doucet, qui n’a toujours pas eu l’occasion de répondre à notre invitation de venir sur notre site, trouve un petit moment pour nous rendre visite, comme l’ont fait les élus de la ville et de la Métropole de Saint-Etienne, afin qu’il se fasse sa propre vision du travail réalisé à l’Hirondelle.

Alors nous comptons plus que jamais sur l’aide des “mémés aux pigeons”, aux chats, aux musaraignes, aux moineaux sans oublier celles aux aigles royaux et aux vautours mais aussi, bien entendu, à tous nos autres sympathisants 😊 pour nous aider à trouver les financements suffisants pour continuer à soigner tous les animaux qui auront besoin de notre aide.

Merci à tous les protecteurs des animaux de partager au maximum ce post et de nous soutenir afin que l’Hirondelle n’ait pas à refermer ses portes et puisse continuer à soigner ses pensionnaires sans aucune discrimination 💪 !

👉 Pour soutenir l’Hirondelle en ligne : https://bit.ly/Hirondelle_Faireundonenligne

👉 Pour ceux qui veulent retrouver l’article complet ; https://bit.ly/Article_Rue89Lyon