Soins aux animaux

Illustratin de Piou, le poussin de L'Hirondelle
 
Le Centre de Soins accueille tous les oiseaux sauvages blessés, du plus grand au plus petit ainsi que les petits et moyens mammifères (jusqu’à la taille du renard ou du blaireau) !

Depuis son ouverture en 1998, plus de 40 000 animaux ont franchi ses portes. Ils appartenaient à plus de 220 espèces différentes, ce qui témoigne de la richesse et de la biodiversité de notre région.

Nous avons eu l’occasion de prendre en charge certaines espèces particulièrement rares ou menacées : circaète Jean-le-Blanc, balbuzard pêcheur, aigle de Bonelli, vautours fauves…

Nous recevons aussi en plus grand nombre des animaux de certaines espèces dont les effectifs sont en diminution au niveau national. Le Centre apporte ainsi son soutien à ces populations d’aniamux.

Le parcours d’un animal :

  • Les personnes qui découvrent un animal en détresse appellent le Centre de Soins.
  • L’animal est alors amené au Centre, où après examen, les premiers soins sont réalisés : nettoyage des plaies, bandages pour immobiliser les fractures…
  • Lorsque des soins plus importants sont nécessaires (opération chirurgicale…), ils sont pris en charge bénévolement par nos vétérinaires.
  • L’animal passe la première partie de sa convalescence dans les locaux. Les adultes sont placés dans des cartons ou des boxes individuels. Les jeunes sont élevés en groupe, afin d’apprendre à vivre avec leurs congénères (il est indispensable qu’ils s’habituent à leur propre espèce pour être ensuite réhabilités dans la nature).
  • Une phase de rééducation en volière permet ensuite de s’assurer que l’animal est capable de se déplacer, de trouver sa nourriture dans un espace moins restreint… Bref, qu’il a toutes ses chances de retrouver une vie sauvage normale.
  • Vient alors le moment tant attendu : le retour à la liberté ! Le relâcher se fait soit à proximité du lieu de découverte (principalement pour les adultes en période de reproduction, afin que leur partenaire ne reste pas seul à s’occuper des jeunes !), soit sur un site adapté à la vie de son espèce.